Qualité de l’air intérieur et santé : enjeux dans les logements

Publié le 03 Août 2021

Santé Publique France alerte sur la qualité de l’air intérieur dans les locaux professionnels mais aussi dans les logements. Une session des récentes Rencontres de Santé Publique France souligne les enjeux sanitaires, et les conséquences du réchauffement climatique sur la QAI.


Nécessaire surveillance de la qualité de l’air intérieur

L’épidémie de Covid-19 a probablement amplifié la prise de conscience des enjeux relatifs à la qualité de l’air. Cependant, la loi portant engagement nationale pour l’environnement date du 12 juillet 2010. C’est cette loi, dite Grenelle 2, qui a rendu obligatoire la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans de nombreux établissements recevant du public (ERP). Lors des Rencontres de Santé Publique France, c’est la QAI dans les logements qui a été abordée.


Qualité de l’air des logements et santé des occupants

Les Rencontres SPF se sont tenues les 25 et 26 mai 2021. L’intervention « Qualité de l’air des logements et santé des occupants » souligne plusieurs points alarmants :
    • Plus de 28 000 nouveaux cas de pathologies chaque année liés aux polluants de l’air intérieur (contaminants biologiques, chimiques et physiques)
    • Un coût annuel de santé évalué à 19 milliards d’euros
    • Une multitude de sources de pollution : environnement extérieur, caractéristiques des bâtiments, comportements individuels, avec des effets sur la santé physique et mentale
    • Un impact sur l’ensemble des habitants : enfants asthmatiques et population générale


QAI et changement climatique

L’exposition aux polluants de l’air intérieur est en partie due aux polluants de l’air extérieur. L’étude de SPS souligne que le phénomène va s’accentuer avec le réchauffement climatique :
    • Augmentation des températures intérieures dans les locaux, maisons et appartements
    • Modification des émissions de polluants volatils
    • Modulation des concentrations en polluants
    • Prolifération des micro-organismes


Qualité de l’air intérieur et rénovation énergétique

L’intervenante, Marion Hulin, chargée de projet et d’expertise scientifique, insiste donc sur l’importance d’avoir une approche globale. La rénovation énergétique des bâtiments et le renforcement de l’étanchéité à l’air peut avoir un impact sur la QAI et la santé publique. Santé Publique France lance par ailleurs une campagne nationale inédite, intitulée Logement 2 :
    • 600 logements tirés au sort en France métropolitaine
    • Une campagne de mesure par logement d’une semaine et 170 polluants mesurés
    • 20 équipes d’enquêteurs et 8 laboratoires d’analyses
Les résultats devraient être connus en 2023. Dans le Val-de-Marne, le diagnostic de qualité de l’air est réalisé par notre société. Sollicitez-nous pour un diagnostic QAI Val-de-Marne.

« Retour aux actualités
Nos autres
prestations
Pour toute demande de devis ou d’information contactez-nous.
contact
Chargement