Diagnostic radon : évaluer le risque radon dans les lieux de travail

Publié le 23/09/2021

Un arrêté rend obligatoire, pour les employeurs, l’évaluation du risque radon dans les lieux de travail spécifiques. Le diagnostic radon concernait déjà de nombreux établissements recevant du public (ERP) et les lieux de travail situés et rez-de-chaussée ou en sous-sol des bâtiments.


Exposition au radon : arrêté relatif aux lieux de travail spécifiques


L’arrêté du 30 juin 2021, publié au JO du 11 août 2021, étend l’obligation d’évaluer le risque d’exposition au radon dans les lieux de travail spécifiques autres que les bâtiments :
    • Cavités souterraines naturelles ou artificielles : mines, carrières, grottes, caves à vins ou à fromage, entrepôts souterrains…
    • Ouvrages d’art enterrés ou partiellement enterrés : barrages, tunnels, égouts…
    • Galeries ou ateliers techniques en milieu souterrain
    • Établissements thermaux et autres lieux de résurgence d’eau souterraine
La liste complète des lieux de travail concernés figure dans l’article 2 du Titre Ier de l’arrêté.


Diagnostic radon dans les lieux de travail spécifiques


Le texte réglementaire, destiné principalement aux employeurs, précise également comment évaluer le risque d’exposition des travailleurs au radon conformément au Code du travail : 
    • Analyse de l’aération naturelle ou du système de ventilation
    • Mesurages du radon
    • Actions pour réduire le niveau de radon…
Ces dispositions s’appliquaient déjà aux lieux de travail situés au rez-de-chaussée ou au sous-sol d’un bâtiment dans l’ensemble du territoire français, et à certaines catégories d’ERP. L’arrêté est entré en vigueur le 12 août 2021. Pour en savoir plus sur l’évaluation du risque radon, contactez notre société de diagnostics immobiliers dans le Val-de-Marne.

« Retour aux actualités
Nos autres
prestations
Pour toute demande de devis ou d’information contactez-nous.
contact
Chargement